Jardins partagés

Jardins partagés

Et si mieux manger nous rapprochait ?

Affiche Atelier visite RRDans un souci de promouvoir une alimentation saine et de favoriser les liens sociaux, la Collectivité Territoriale de Martinique et l’Etat, copilotes du Réseau Rural de Martinique, ont exprimé leur volonté d’engager une action en faveur du développement des jardins partagés.

Un atelier visite, organisé par le Réseau Rural de Martinique, en partenariat avec la CACEM et la Ville de Schœlcher, s’est déroulé ce jeudi 6 Juillet 2017 au jardin partagé de Terreville.

Le Réseau Rural est une plateforme d’échanges proposée aux acteurs du développement rural. Sa mise en place est prévue par le Règlement Européen pour le Développement Rural, il est financé par le Fonds Européen pour l’Agriculture et le Développement Rural.

En tissant des liens entre les acteurs, il contribue à favoriser l’émergence de projets de développement partagés et durables.

Une expérience enrichissante

Près de 75 personnes d’horizons divers (associations, conseils de quartier, élus, bailleurs sociaux, collectivités, etc.) étaient présents ce jeudi matin.
En présence de Nadine Renard, élue référente, Présidente de la Commission développement agricole, agro-transformation et élevage, les participants ont pu parcourir les 26 parcelles du jardin partagé situé au cœur du quartier résidentiel de Terreville.

Ce moment d’échanges a permis de partager les expériences au travers de témoignages sur la mise en place de jardins partagés : celui de Terreville, mais également le Jardin urbain expérimental de Trenelle Citron Grosse Roche. Les dispositifs d’accompagnement financier et technique ont également fait l’objet d’une présentation.
Au cours de la journée, les participants ont pu s’enrichir de l’expérience des autres, mieux connaitre les dispositifs, appréhender la diversité des jardins partagés et l’importance de la démarche collective, mais aussi tisser des liens avec d’autres acteurs du territoire. La qualité des interventions conjuguée à la beauté du jardin, ont permis à tous de passer un moment enrichissant offrant de nombreuses perspectives.

Le Jardin Partagé : Comment ça marche ?

Ouverts depuis novembre 2015, le Jardin partagé de Terreville est né du souhait des habitants de valoriser le site (anciennement aire de jeux pour les enfants et laissée à l’abandon) et de développer les liens intergénérationnels dans le quartier.

Le jardin, entièrement clôturé, est divisé en 26 parcelles ayant pour surface entre 25 et 35 m2.
Chaque adhérent bénéficie d’une clé pour entrer sur le jardin et d’une clé pour le cabanon qui abrite le matériel de jardinage commun aux adhérents. Il s’engage à nettoyer les parties communes et sa parcelle.

Au total, 25 familles de résidants du quartier participent, de façon organisée, à l’entretien de ce théâtre de verdure !

Longue vie à ce jardin et que fleurissent de nouveaux, à l’instar de celui de Trénelle Citron Grosse Roche, jardin urbain expérimental.

60 ans du Traité de Rome

60 ans du Traité de Rome

Cette année 2017 marque les soixante ans du Traité de Rome.

Ce traité signé le 25 mars 1957 entre l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas crée la Communauté économique européenne (CEE).

Celle- ci apparait comme un facteur de renforcement économique pour les Etats membres et marque la naissance de l’Union Européenne d’aujourd’hui, qui implique une libre circulation des biens et des personnes, des politiques communes et une coopération économique.

Découvrez les images de l’exposition 60 ans = 60 belles histoires :

Consulter le site http://www.europe-en-france.gouv.fr/Rendez-vous-compte/Le-joli-mois-de-l-Europe/Exposition-60-ans-60-belles-histoires

Consulter le site http://kp.kizoa.com/mp4mob/110/596//110596114_5573838.mp4

Aide au fret

Aide au fret

Le Programme Opérationnel (PO) 2014 – 2020, via l’allocation RUP (Région Ultra Périphérique), contribue à compenser les surcoûts subis par les entreprises dans le cadre du transport pour :

  • L’approvisionnement en marchandises et/ou matières premières depuis l’Europe continentale,
  • L’export vers l’Europe continentale de produits finis issus d’un processus de production réalisé en Martinique

Il s’agit de soutenir les actions visant à compenser une partie des surcoûts notamment de transport Martinique – Europe et Europe – Martinique induits par l’éloignement pour :

  • L’importation de marchandises dont la production locale est inexistante ou insuffisante
  • L’exportation de la production locale vers le marché européen

Exemple : Frais de transport maritime

Cette aide participe à l’augmentation du taux de survie des entreprises martiniquaises ainsi qu’à l’amélioration de leur compétitivité.

Les demandes

La date limite de dépôt des dossiers d’aide au fret pour les années 2016 et 2017 est fixée au vendredi 30 juin 2017, délais de rigueur.

Les dossiers sont à retourner à : Collectivité Territoriale de Martinique, Direction des Fonds Européens, immeuble Pyramide, 165-167, route des religieuses à Fort-de-France.

Renseignements à la Direction des Fonds Européens au 0596.59.89.00.

FICHIERS A TELECHARGER

 Aide au fret de matières premières et export de produits finis
Annexe 1 – Tableau récapitulatif des dépenses – Aide au fret 972
Annexe 2 – Récapitulatif des tarifs moyens de fret
Annexe optionnelle Fiches Actions